GoldZone Web Hosting

Rédigé par Gaëtan Trellu (goldyfruit)

Outils pour utilisateurs

Outils du site


gestion_des_services_sous_red_hat_el

Gestion des services sous Red Hat EL.

La gestion des services sous Red Hat EL peut s'effectuer de deux façons :

  • Soit pas une interface “dialog”.
  • Soit avec la commande “chkconfig”.

Définition.

Un démon (ou daemon en anglais, du grec δαιμων) désigne un type de programme informatique, un processus qui s'exécute en arrière-plan plutôt que sous le contrôle direct d'un utilisateur. Le terme deamon a été créé par les inventeurs d'UNIX. Le retro-acronyme Disk And Execution MONitor (moniteur de disque et d'exécution) a été inventé pour justifier le terme daemon après qu'il fut devenu populaire. Les démons sont souvent démarrés lors du chargement du système d'exploitation, et servent en général à répondre à des requêtes du réseau, à l'activité du matériel ou à d'autres programmes en exécutant certaines tâches.
Source Wikipédia.

Gestion des services via "dialog".

Dialog est une “interface” en console, Dialog utilise un système de fenêtre.
Ce système est plus conviviale.

Une petite capture sera plus explicite :

Sur cette dernière nous pouvons voir quelques services : acpid, anacron, apmd, etc…
Un service sera lancé au démarrage uniquement si une astérix se trouve devant (*).

Pour accéder à cette interface :

  • Se connecter à une console.
  • Exécuter la commande “setup” (en root).
  • Sélectionner “Services système”.

Une fois l'interface atteinte, il ne reste plus qu'a gérer les services à démarrer (ou pas) ou lancement du serveur.

Gestion des services via la commande "chkconfig".

Cette méthode est plus complexe dans le sens ou cette fois nous ne passons pas par une petite interface pour gérer les services.
Tout cela se passera directement en ligne de commande via la commande “chkconfig”.

Qu'est-ce que “chkconfig” ?

chkconfig est un utilitaire qui permet de gérer les services en ligne de commande. Il se révèle pratique dans le sens qui permet par exemple de gérer des services dans un script. Pour cela il faut que le script du service soit correctement formaté car les informations sur celui-ci ( runlevel par défaut pour lequel le script doit être activé, description ) sont directement intégrées au début de celui-ci. Source Linux-Wizard.

Le plus de “chkconfig” est qu'il est possible de gérer le service de manière plus pointue, en effet il est par exemple possible d'indiquer le niveau système ou sera lancé le service.

Pour lister les services qui seront lancés au démarrage du serveur, il suffit de taper la commande suivante :

# chkconfig --list

Résultat :

multipathd     	0:arrêt	1:arrêt	2:arrêt	3:arrêt	4:arrêt	5:arrêt	6:arrêt
mysqld         	0:arrêt	1:arrêt	2:arrêt	3:arrêt	4:arrêt	5:arrêt	6:arrêt
netconsole     	0:arrêt	1:arrêt	2:arrêt	3:arrêt	4:arrêt	5:arrêt	6:arrêt
netfs          	0:arrêt	1:arrêt	2:arrêt	3:marche	4:marche	5:marche	6:arrêt
netplugd       	0:arrêt	1:arrêt	2:arrêt	3:arrêt	4:arrêt	5:arrêt	6:arrêt
network        	0:arrêt	1:arrêt	2:marche	3:marche	4:marche	5:marche	6:arrêt

Pour lister les options d'un service bien précis, nous ajouterons le nom du service à la fin de la commande.

# chkconfig --list mysqld

Pour ajouter un service, nous utiliserons l'argument –add.
Par défaut le service “httpd” sera lancé aux niveaux 2 3 4 5.

# chkconfig --add httpd

Pour modifier ces niveaux nous utiliserons toujours la commande “chkconfig” mais cette fois-ci avec l'argument –level.
Le service sera donc exécuté au niveau 3 et 5.

# chkconfig --level 35 httpd on

Pour arrêter le lancement d'un service la commande ci-dessus sera ré-utilisée mais avec la paramètre off.
Le sera ne sera donc pas lancé aux niveaux 3 et 5.

# chkconfig --level 25 httpd off

Pour supprimer un service, nous utiliserons l'argument –del.

# chkconfig --del httpd

Pour restaurer la configuration par défaut définie dans le script.

# chkconfig httpd reset

Pour qu'un service puisse être démarré au lancement du serveur, le script de lancement devra respecter une certaine syntaxe.
Si cette syntaxe n'est pas respectée alors l'ajout via la commande “chkconfig” ne sera pas possible.

Le script devra avoir les entêtes suivantes :

#!/bin/bash
#
#  chkconfig: 35 99 9
#  description: démarre et arrête le service httpd
gestion_des_services_sous_red_hat_el.txt · Dernière modification: 2011/01/05 16:05 (modification externe)